Passage éclair en საქართველო!

საქართველო = Géorgie

En ce début de voyage, beaucoup ont remarqués que notre progression est plutôt rapide! Effectivement, en 40 jours nous étions déjà à Baku en Azerbaïdjan! Si cela semble rapide, il faut savoir que cela correspond juste à notre souhait d’avancer rapidement vers les pays les plus lointain, où il sera peut être difficile ou impossible de retourner à l’avenir lors de « simples » vacances. D’autant que je vais ajouter le Kirghizstan à la liste des pays d’Asie centrale que je vais traverser, entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan.

Depuis Antalya en Turquie nous n’avons voyagé qu’en stop. Après un premier essai en demi-teinte en Bulgarie le stop s’est avéré plus qu’efficace et très facile en Turquie, en Géorgie et en Azerbaïdjan! C’est avec 43 conducteurs différents que j’ai effectué ce long parcours, parfois seul sinon en compagnie de Philippe et/ou de Yogo.

Je suis incapable de compter le nombre d’attentions que les gens ont eu à mon/notre égard. Entre les conducteurs qui vous offrent un çay, ceux qui vous achètent une boisson fraiche pour s’excuser de ne pas avoir la climatisation, ceux qui vous invitent au restaurant, qui vous organise un barbecue ou qui vous font même des petits cadeaux… 

 

Grâce à eux, nous sommes arrivés en Géorgie à Batumi le 10 Mai 2012 vers 20h00! Comme nous n’avions pas prévu d’y être si vite, nous n’avions nulle par où dormir! Notre conducteur expliquera la situation à un chauffeur de taxi avant de nous quitter pour nous simplifier la vie! Quelques kilomètres après la frontière et tout est différents, on se sent complètement dépaysé de la Turquie à laquelle nous nous étions bien habitué!

 En Géorgie l’alphabet utilisé n’est pas l’alphabet latin mais l’alphabet Géorgien, créé par Pharnavaz Ier, premier roi de la Géorgie! La sonorité de la langue est totalement différente du turc, les constructions environnantes influencées par la culture Orthodoxe sont éloignés des styles que nous avons l’habitude de voir, Bref! Un autre pays s’offre à nous!

Le chauffeur de taxi nous conduit pour 10 Lari (Monnaie locale) chez un couple de personnes âgées qui ont aménagées un dortoir dans une pièce de leur maison. Nous y déposons nos affaires puis repartons dans le centre ville! En cherchant un lieu où nous pourrions trouver du wifi. Nous faisons la connaissance de Benyamin, un géorgien très sympathique, patron d’une imprimerie qui nous demande de retourner chercher nos affaires pour les amener chez lui, il nous propose de nous héberger tout le temps de notre présence à Batumi.

Un de ses amis nous emmène chercher nos affaires, c’est ainsi que je suis pour la première fois (mais pas la dernière) monté dans… une Lada!

En arrivant chez Benyamin, une dizaine d’hommes sont assis autour de la table! Benyamin est un sacré personnage qui a de (très) nombreux amis! Ce sera soirée Barbecue, j’aurais l’occasion de gouter (…) du vin Géorgien! Leur culture de dégustation du vin est un peu différente de la notre… disons qu’elle n’est pas aussi « subtile »! L’amitié Franco-Géorgienne a de belle année devant elle vu le nombre de toast qu’ils lui porteront cette soirée là…

Le lendemain, direction le consulat d’Azerbaïdjan pour faire nos demandes de visa. Nous avons entendu beaucoup de choses au sujet de l’obtention de ce visa. Parfois très difficile à obtenir, parfois très simple, nous ne savons donc pas trop à quoi nous attendre! En arrivant à 11h00 nous pensons être très en retard mais nous croisons l’agent chargé des visas qui prend son café à la petite boutique du coin. Il nous aborde très sympathiquement dans un parfait anglais et nous demande de patienter. Il semble que le consulat ouvre à 11h00… Nous sommes reçu au bout d’une quarantaine de minutes, plusieurs personnes nous sont passées devant, en discutant avec les policiers qui gèrent les entrées/sorties. Ce petit jeu est très agaçant, à tous les postes frontaliers, et aux diverses ambassades, il y a toujours tout un tas de personnes qui pleurent sur leur sort, qui amènent un enfant en bas âge, qui font mines d’être des hommes d’affaires pressés pour vous passer devant! Mais rester courtois et souriant est impératif pour obtenir son visa sans problème, alors je bouillonne en silence…

Une fois entrée dans le consulat, tout a été très vite, première bonne nouvelle, nous n’avons pas besoin de lettre d’invitation, deuxième bonne nouvelle, nous aurons nos visa le lundi matin! 🙂 La troisième bonne nouvelle arrivera le lundi matin, lorsque l’agent oubliera de faire payer l’un d’entre nous! Nous aurons nos trois visa pour 150€ au lieu de 225€ soit 50€ chacun contre 75€ demandés!

Durant le week end, j’aurais l’occasion de visiter Batumi et faire enfin un saut dans la Mer Noire! 

Benjamin nous emmènera déguster une délicieuse Khatchapouri pour le petit dèj dans un bon restaurant de Batumi si cette spécialité est plutôt « bonne » les 300 grammes de beurre qui entrent dans la composition d’une portion INDIVIDUELLE sont peut être un peu lourd à digérer…

Nous gouterons aussi de très bon « Khinkali » dans le restaurant d’un ami de Benjamin! Nous ferons la connaissance d’autres amis de Benyamin chaque soir, tous plus sympathique les uns que les autres!

Le lundi suivant, nous récupérons nos visas et nous pensions reprendre le stop juste après! Ce ne sera finalement pas le cas! Nous démarrerons le stop vers 16h20 alors que nous avons plus de 400 km à parcourir pour atteindre Tbilissi! A ce moment là, nous n’avons pas encore expérimenté le stop en Géorgie et ne savons pas vraiment ce que ça va donner!

Nous atteindrons finalement Tbilissi en Stop dans la soirée, c’est un Taxi qui nous conduira jusqu’à destination! Le client à loué un taxi spacieux et nous en fait profiter! Nous ferons la connaissance de « Adam-Elias » un autre auto-stoppeur qui souhaite se rendre à Tbilissi!
En chemin, le chauffeur s’arrêtera pour nous acheter des « Nazouki » la spécialité de la ville de Souramie! Une sorte de pain brioché à la cannelle, un régal!

A Tbilissi, nous sommes hébergés par Kenny, un américain passionné de triathlon que l’on ne verra pratiquement pas tant il passe d’heures à s’entrainer! Nous aurons donc du temps pour visiter la ville! Tbilissi est située sur un point stratégique entre l’Orient et l’Occident, sur le chemin de la route de la soie! Visiter la ville est à peu près agréable, si ce n’est la pollution et les larges routes qui cisaillent la ville et qui sont extrêmement dangereuses à traverser… Nous faisons le tour de quelques monuments à voir avant de rentrer!

 

Le lendemain, nous quittons l’appartement de Kenny vers 12h, allons au Mac Donald pour profiter du wifi et planifier la suite des évènements! A 16h20, nous commençons le stop vers l’Azerbaïdjan,même si une fois de plus nous ne sommes pas vraiment en avance, nous seront a la frontière avant la nuit !

Une fois la frontière passée, nous nous retrouvons au milieu de nulle part, la première « ville » est à 15 de km, nous n’avons pas de carte du pays, pas d’argent local, pas de nourriture, la nuit arrive et l’endoit semble infesté de moustiques…

Pressé de voir ce que nous réserve ce pays 🙂

Elias Écrit par :

7 commentaires

  1. juillet 6
    Répondre

    et ben, j’avais du retard dans mes lectures…
    Bon article!

  2. christine
    juin 8
    Répondre

    je suis d’accord avec Terry on croquerait bien un morceau de khatchapouri ………qui n’a pas l’air pourri du tout !!!!!!
    miam miam que ça a l’air bon !

  3. Nadine et Sarafina
    juin 5
    Répondre

    A un mois des vacances, voilà des photos et des commentaires qui font rêver, dommage que Sarafina ne puisse pas voyager …. librement !!
    Continue à nous faire rêver et découvrir, quelle belle expérience tentante !
    Bises
    Nadine et Sarafina

  4. Samuel
    juin 5
    Répondre

    Apparemment tout va pour le mieux pour vous et c’est très bien!! Prenez soins de vous! Et bon courage!!

  5. Terry
    juin 4
    Répondre

    « Cette spécialité est plutôt « bonne » les 300 grammes de beurre qui entrent dans la composition d’une portion INDIVIDUELLE »

    Y doit avoir un lien entre la Géorgie et la Bretagne.

    Malgré une grosse dose de beurre, çà à l’air trop bon abusé.

    • juin 7
      Répondre

      LoL! Effectivement c’est trop bon, mais pas sur que t’arrives à la finir… J’ai mangé ça le matin, et j’ai callé… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *