Surprenante Cappadoce

Lors des préparatifs de mon voyage, ce sont les images de cette région qui m’ont  convaincues de passer en turquie. J’étais très pressé d’y arriver, pour voir de mes propres yeux les paysages qui la composent!

En quittant Konya, la ville des Derviches, je savais que la prochaine destination serait la Cappadoce! J’étais donc particulièrement impatient et j’appréhendais les éventuelles galères et attentes intrinsèques aux trajets en Auto-stop! Il n’en sera rien! En trois heures à peine nous serons à Gorëme, tout proche de Nevsehir, au centre de la Cappadoce!

Après un petit tour dans la ville nous cherchons un endroit où dormir. Rapidement nous nous apercevons que les tarifs annoncés dans notre « Lonely planet » sont loin de refléter la réalité. La Cappadoce est en phase de devenir une zone touristique majeur, toutes les « pensions » et les restaurants on revu leurs prix à la hausse. Ceux répertoriés comme « meilleurs rapport qualité/prix » sont ceux qui ont le plus augmenté leurs tarifs… Nous choisirons finalement de dormir dans un camping où nous négocierons les tarifs au plus juste: 4€ (8,5 TL) par nuit et par personne.

Le lendemain, nous quittons le camping avec nos sacs à dos. Nous souhaitons visiter la Cappadoce et bivouaquer une nuit ou dormir dans une des habitations Troglodytiques  que l’on compte par centaines dans cette région. 
Les premières auraient été creusées 4000 ans AV- JC par les Hittites, premiers habitants d’anatolies, pour se protéger des invasions Perses et Arabes. Des cités souterraines ont été construites. Elles pouvaient accueillir plusieurs dizaines de milliers de personnes, sur plusieurs niveaux. Certaines pouvaient comporter une vingtaines de niveaux creusés dans le sol! 
Aujourd’hui certaines cités enfouies sont accessibles au public mais les niveaux les plus profonds restent inaccessibles car rempli de sédiments. Cette présence de ces sédiments en si grande quantité pose d’ailleurs un problème historique car ils semblent provenir du dégel du Würm, ce qui supposerait que certaines galeries aient été creusées avant cette ère, soit 100 000 Av JC, par des hommes déjà très évolués…

Nous marchons donc plusieurs heures sous le soleil à travers les vallées de « Tuf », cette roche formée de particules volcaniques qui compose le paysage inattendu de ce lieu. Nous errons plusieurs heures dans les gorges menant à la Rose Valley,

 

puis traversons la Red Valley en direction de « Çavusin »,

 

nous continuons sur la Monk’s Valley,pour enfin atteindre Zelve où nous souhaitons dormir. En arrivant, nous sommes très enthousiastes, un très grand nombre de « grottes » sont accessibles, mais rapidement nous déchantons. Ces habitats troglodytiques sont trop accessibles, résultat, ils sont souvent squatté et leurs sols sont jonchés de débris de verre… impossible de poser les duvets dessus sans les abimer! Nous décidons de dormir dehors sous nos tentes. Si nous sommes un peu déçus, la beauté du paysage suffit à nous réconforter!

Le lendemain matin, vers 6h00, nous sommes réveillés par d’étranges bruits assourdissant. Je sors de la tente et me retrouve face à des gens qui visitent la Cappadoce en montgolfière. Les pilotes leurs font raser le sol et comme nous avons installé le bivouac sur la partie la plus haute de la zone, les gens sont à notre niveau à quelques mètres de nous seulement. Ils semblent amusés de nous avoir réveillé… 

Comme nous sommes réveillé, nous en profitons pour reprendre la marche vers la destination suivante, à 4 km: la « Imagination Valley ». Celle-ci est connue pour ses roches en forme d’animaux! Après une petite heure de marche nous arrivons sur place. Cette vallée porte bien son nom, il faut effectivement beaucoup d’imagination pour voir, entre deux cars de touristes, un rocher en forme de chameau (ou d’escargot pour certain), un lapin ou un élephant!

Après cela nous repartons vers Avanos, un peu fatigué de notre courte nuit, nous ferons du stop! En chemin nous sommes déposés près d’un magasin de poteries en travaux! L’un des hommes présent parle un peu de Français! Il nous fera visiter le magasin, et nous expliquera tout un tas de choses très intéressante au sujet des poteries, de leurs fabrication, mais je n’en retiendrais malheureusement pas grand chose… Avanos ne présentera finalement que très peu d’intérêt nous rentrons donc plus tôt que prévu en stop jusqu’au Camping à Gorëme.

Le lendemain, nous souhaitons visiter Uçhisar, dont le château surplombe toute la pleine de Gorëme. Nous prenons la route et nous y sommes rapidement. Depuis le « château » nous avons un point de vue superbe sur les pleines environnantes. Hormis ce point de vue, ce lieu ne présente absolument aucun intérêt et le tarif d’accès est bien trop élevé à mon goût (2,5€). Heureusement nous avons bénéficié du tarif étudiant qui s’applique même aux étudiants étrangers (Si, si, je suis toujours étudiant 😀 ).

Nous prenons ensuite la direction de Kaymakly, pour y visiter une ville souterraine dont l’accès serait gratuit. En chemin je me rends compte que nous avons oublié de prendre nos lampes frontales, ce qui compromet la possibilité de visiter la ville souterraine… nous arrivons rapidement à Nevsehir, où la pluie redouble d’intensité. Le mauvais temps, l’heure tardive et le manque d’équipement auront raison de notre motivation. Nous rentrons au camping, déçu et contrarié de ne pas avoir pu faire ce que nous voulions. Pour nous changer les idées nous irons manger au restaurant. Nous choisissons le plus vieux restaurant de Gorëme: « Dibek » qui aurait 475 ans… 

Nous quitterons ensuite la Cappadoce, direction les rives de la Mer Noire en stop! Nous arrivons en 2 jours à Samsun, après une pause à Sivas! Nous visitons rapidement la ville avant de continuer vers Ordu où nous passerons trois jours. Merci à Ali & Maaike, Turgay, Vincent &  Julia et ses colloc’!

En quittant Ordu, nous n’avons pas de plan particulier, nous souhaitons avancer vers la Géorgie et faire une pause à Trabzon si l’occasion de présente. Mais le destin mettra sur notre route  Dushdurdu, un très sympathique conducteur Azéri qui nous mènera directement jusqu’en Géorgie, 500 km plus loin! 

Elias Écrit par :

4 commentaires

  1. Robin
    septembre 13
    Répondre

    Ça faisait un moment que je n’avais pas fait un tour sur ton blog. Superbes photos. Ça à l’air magnifique !

  2. Halima
    juillet 12
    Répondre

    J’aime beaucoup ton blog ! Ça me donne envie de voyager à nouveau

    Bonne continuation 🙂

  3. Guilaine
    mai 22
    Répondre

    coucou Elias, je suis contente de voir que tout se passe bien. En tout cas, bravo et merci pour les photos et les commentaires. a+

  4. mai 20
    Répondre

    « Avanos ne présentera finalement que très peu d’intérêt »
    sauf pour certains baklavas si je ne m’abuse… et à condition de ne pas en abuser 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *