Introduction – Un déchet, c’est quoi?

Voila une très bonne question! Pourquoi une bouteille vide qui traine dans l’herbe est-elle appelée « déchet » alors qu’on la nommerait « matière première secondaire » si elle était simplement dans un conteneur avec d’autres  bouteilles vides? C’est pourtant la même bouteille…

Définition

Selon le code de l’environnement ( Art L-541):[blockquote]« Est un déchet  toute substance ou tout objet, ou plus généralement tout bien meuble, dont le détenteur se défait ou dont il a l’intention ou l’obligation de se défaire ».[/blockquote]

Toute choses peut donc être un déchet à partir du moment ou son utilité n’est plus vrai pour celui qui le détient et ce, en raison d’une altération ou modification physique quelconque mais aussi en raison d’un simple effet de « mode ». C’est ainsi qu’un téléviseur cathodique en parfait état de marche devient un déchet lorsque Mr Écopain, son détenteur, se laisse séduire par un tout nouveau modèle LCD et met sa vieille télé à la poubelle. Ceci est vrai pour tout type de bien: les téléphones, les vêtements…

Un déchet est-il forcément un problème?

Non, bien au contraire! Prenons le cas d’un trognon de pomme jeté dans la forêt régionale de Rosny. Une fois délaissé il se résorbe en quelques jours seulement et sans aucune intervention humaine. Il ne « disparait » pas, il est assimilé, minéralisé par l’environnement, il alimente et sert à d’autres organismes vivants, animaux, insectes, bactéries, plantes,… qui permettent ainsi à ce trognon de pomme d’être réintégré dans cycle de la vie sur terre, il n’est donc pas un problème, bien au contraire!

Le problème de la télévision cathodique de Mr  Écopain  mise au rebut, n’est pas tellement son état ou la raison de son rejet,  mais plutôt: la place qu’elle occupe et son impact sur l’environnement (et donc sur tout organisme vivant, Homme, animal,…) le tout sur un temps réel.
Donc si l’on abandonne une télévision en forêt, l’environnement est incapable de minéraliser ce produit « industriel » à court terme. Issu d’un autre système de production, le produit n’est pas « nourriture » pour un organisme. Seule l’érosion peut en venir à bout et la dissolution des matières chimiques et matériaux toxiques la composant causeront nombreux dégâts sur les organismes environnants à plus ou moins long terme.

Un déchet n’est un problème qu’à partir du moment où l’on ne dispose pas de moyens de « ré-assimilation » adéquates pour limiter l’interférence des matériaux le composants sur le système environnemental naturel, qui est incapable de les « digérer » sans conséquences néfastes à court terme.
Attention, la quantité de déchets, même s’ils sont biodégradables, peut être une cause de toxicité qu’elle soit visuelle, chimique, mécanique,…

Quoi qu’il en soit, produire et consommer toujours plus, même en ayant toutes les infrastructures nécessaires au recyclage n’est certainement pas un véritable facteur de bonheur. Les non-sens auxquels le système actuel conduit sont nombreux, il est important d’envisager la vie autrement qu’à travers la consommation et la possession…

 

Elias Écrit par :

2 commentaires

  1. […] Selon le code de l’environnement (L 541-1-1 déchets)  : est un déchet tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l’abandon. […]

  2. avril 2
    Répondre

    rien à rajouter sur ce qu’est un déchet!
    J’imagine que si tu as appelé ton article « Introduction », c’est qu’il y aura une suite. On a hâte de lire tes réflexions sur le déchet comme matière première à un nouveau cycle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *